Jupette & Salopette | Blog, mode, lifestyle et voyage d'une pipelette en baskets

Facebook | Jupette & Salopette Twitter | Jupette & Salopette Instagram | Jupette & Salopette Hellocoton | Jupette & Salopette Snapchat | Jupette & Salopette

Décidément, 2020 restera une année particulière à tout point de vue. Si beaucoup souhaiteraient déjà fêter Noël pour pouvoir passer à autre chose, je garde en mémoire un très beau mois de juillet à ouvrir grands les yeux pour m’émerveiller devant les paysages et les richesses culturelles du Portugal.

Chaque année, depuis que je connais mon Amore, les grandes vacances signifient des voyages lointains, à plus de 5 heures de vol de la France. Aussi, lorsque l’interdiction de partir hors d’Europe s’est imposée à nous, nous avons dû changer nos plans habituels. Comme beaucoup, nous aurions pu nous dire « aller cette année, on redécouvre la France », mais après les mois de confinement passés dans notre nouvel appartement, l’envie de reprendre l’avion pour atterrir sur un sol étranger et se noyer dans une autre culture avec une langue différente était trop forte.

Au départ, c’est l’Italie qui était au programme. Amore et moi ne connaissions pas la région des Pouilles. Soleil, burrata, pasta et pizza, on en avait déjà l’eau à la bouche ! Mais c’était sans compter les annulations en masse d’EasyJet, à peine un mois avant notre départ.

Retour à la case départ. Où partir ? La Covid-19 est encore présente et circule… Allez, on reprend les vols au départ de Nantes… et à prix cassés… 3 destinations opérées par Volotea s’offrent à nous : la Croatie, le Portugal ou la Sardaigne.

Après réflexion, le Portugal nous tente bien. Amore n’a jamais fait l’Algarve encore, tout comme moi. Banco ! Et après 3 semaines passées là-bas, c’est un choix que je ne regrette absolument pas, bien au contraire ! C’est une destination que je pourrais refaire sans hésitation, à d’autres moments de l’année pour des randonnées ou d’autres sessions de surf.

Préparation du voyage et informations pratiques

  • Compagnie aérienne pour Nantes / Faro : Volotea
  • Périodes idéales pour visiter le Portugal : d’avril à octobre mais attention à l’été, beaucoup de touristes (sauf cette année ! #veinards)
  • Que prévoir dans sa valise : ça dépend de la période, mais en général prévoir une crème solaire et un après soleil ;), une paire de lunette et un chapeau. Si vous pouvez, apportez un parasol, indispensable sur les plages portugaises.  Si vous en avez une, rapportez votre combinaison pour pratiquer le surf, le body board ou le longe côte, ainsi que des chaussures qui vont dans l’eau.
  • Température de l’eau : 20 à 24° dans l’Algarve, 18 à 20° sur la côte Ouest
  • Décalage horaire : 1h de moins qu’en France
  • Monnaie et niveau de vie : euro, et la vie est beaucoup moins chère qu’en France (la bière à 1,50 € !!)
  • Papiers : Carte d’identité ou passeport
  • Gastronomie :  Côté salé, goûtez la cataplana, sorte de tagine de poisson et le bacalhau : la morue, indissociable de la cuisine portugaise. Côté sucré, lâchez-vous sur les pastéis de nata, sorte de petits flans. Pour vous rafraîchir, dégustez le célèbre Porto en version rouge ou blanc et les bières locales  : la Sagres ou la super bock
  • Quel souvenir rapporter à la famille : des objets en liège (vous pourrez admirer sur la route les arbres qui en produisent) ou des magnets reprenant les célèbres azulejos…
  • Budget : 1200 euros environ par personne (dont location de voiture) pour 3 semaines de road trip (dont 9 jours en échange de maison)
  • Location de voiture : utile pour sillonner le pays et abordable (environ 350 euros pour 3 semaines). La conduite est similaire à la France.
    • A savoir au sujet des locations : à l’aéroport de Faro, vous avez des locations « classiques » à l’extérieur. Pour les low cost, rendez-vous au parking P4 où des navettes shuttles de chaque loueur vous attendent pour vous mener dans les agences situées à l’extérieur de l’aéroport. Nous avons réservé notre voiture chez Auto Rent en réservant directement sur internet. Nous avons juste ajouté le boitier pour les autoroutes du Portugal (20 euros en plus environ). Pratique pour les trajets que nous avons réalisé et cela évite les mauvaises surprises si vous vous trompez de route. Nous avons pris au total pour 80 euros environ d’Autoroute pour les 3 semaines de séjour.
    • Dernière chose au sujet de la location de voiture : Dans beaucoup de pays européens, nos cartes de crédit posent soucis. Pensez-donc à demander à votre banquier une carte avec écrit « crédit » dessus plutôt que « débit », sinon vous allez avoir quelques mauvaises surprises 🙁

De Faro à Sagres, découverte de la région la plus au sud du Portugal : l’Algarve

Avant de partir, sachez que je n’ai absolument pas pris le temps de me renseigner sur cette région. C’est seulement quand j’ai commencé à lire dans l’avion le Guide du routard que j’ai découvert que l’Algarve était réputée pour ses plages magnifiques et ses spots de surf. Je me suis direct dit que cela pourrait être cool de retenter des cours de surf avec le fils de mon chéri, comme nous l’avions fait à Bali. Je n’avais en tout cas pas du tout imaginé trouver dans cette partie du Portugal des falaises aux couleurs si incroyables, des petits villages de pêcheurs blancs et colorés surplombant des criques de sable. J’ai vraiment apprécié cette vie où le rythme est particulièrement cool, où se croisent locaux, touristes et jeunes en quêtes de sensations dans des vans aménagés garés au plus près de la côte.

FARO, la capitale de l’Algarve

L’arrivée à Faro donne un avant goût des vacances car l’aéroport est situé en bord de mer. Ce qui est drôle car vous avez l’impression que l’avion va faire un amerrissage !

Depuis l’aéroport, il est très aisé de se rendre dans le centre de Faro car un bus (le n°16, 2,50 par ticket) vous dépose à la gare routière située à quelques minutes à pied de la ville. Attention par contre à ne pas prendre celui en direction de la playa.

Les portugais ne sont pas les plus ponctuels donc ne vous étonnez pas d’attendre parfois 10 à 15 min de plus que l’horaire annoncé sur le panneau d’affichage 😉

Depuis le terminus, nous étions à une dizaine de minutes à pied de notre guest-house. Hyper pratique quand votre vol est prévu tard le soir. Je recommande aisément la Casa tradicional algarvia où nous sommes descendus pour 3 jours et 2 nuits car le rapport qualité/prix et la situation étaient très bien selon moi (33 € par nuit mais attention tarif pendant la période COVID-19). Il s’agissait d’une chambre, certes rustique et rudimentaire, pour 3 personnes située dans une sorte d’hôtel particulier. Nous partagions les 2 salles de bains et la cuisine mais j’ai particulièrement apprécié la terrasse située sur le toit de l’hôtel, avec une vue imprenable sur la marina de Faro. Idéale pour faire bronzette ou prendre les repas en famille.

la Casa tradicional algarvia | Jupette & Salopette

Après notre première nuit sur le sol portugais, nous sommes partis à pied pour une balade dans la ville. Faro est très mignonne. Comme le pays, j’ai trouvé que Faro était un joyeux mélange me rappelant à la fois la Camargue, le Maroc, ou des pays comme Cuba avec ses jolies ruelles colorées et pavées, ses façades parfois décrépies et ses arbres fleuris. La vie y semble bien calme, paisible et authentique, sans touriste. En levant la tête, vous pouvez découvrir l’odeur enivrante des orangers et observer les cigognes nichées un peu partout sur les toits !

Passez dans la rue de San Antonio pour faire les boutiques ou dégustez une glace sur la Marina 🙂

FARO | Jupette & Salopette

Rua de San Antonio | Jupette & Salopette
FARO | Jupette & Salopette
FARO | Jupette & Salopette    FARO | Jupette & Salopette
FARO | Jupette & Salopette
FARO | Jupette & Salopette

Le 2ème jour, nous sommes partis en direction de la lagune de Ria Formosa. Nous avons choisi de passer la journée sur l’Ilha Deserta (Ilha da Barreta).

Pour y aller, 2 solutions s’offrent à vous : par le ferry, comptez 45 minutes de traversée et 10 euros l’A/R ou par une vedette plus rapide, qui vous y conduit en 15 minutes pour 20 euros l’aller / retour. Perso, quand on est en vacances, on n’est pas pressés 🙂 Au contraire, la traversée nous permet de prendre le temps d’admirer la vue et de lire un peu d’histoire sur la ria.

Nous avons beaucoup apprécié cette île, avec ses sentiers en caillebotis, son eau translucide et son restaurant qui permet de passer aux toilettes et se rafraîchir. Attention, il n’y a quasiment pas d’ombre sur l’île donc prévoir absolument un parasol pour se protéger du soleil ou louer un parasol sur la plage, sinon gare aux coups de soleil et insolation.

Ferry pour ilha deserta | Jupette & Salopette
Ilha Deserta | Jupette & Salopette
Ilha Deserta | Jupette & Salopette   Ilha Deserta | Jupette & Salopette
Ilha Deserta | Jupette & Salopette

Ce n’est que le troisième jour que nous avons été chercher la voiture de location à l’aéroport. Avant nous n’en avions pas l’utilité.

Avant de partir pour l’ouest de Faro, faites un saut à Loulé, pour son outlet et sa petite chapelle toute en azulejos : la capela de Sao Lourenço 🙂

la capela de Sao Lourenço Loulé | Jupette & Salopette

Mes coups de cœur dans l’Algarve

  • Tavira : pour une balade bucolique

Sans doute l’une des villes de l’Algarve qui a le mieux conservé son style de ville du sud et son authenticité. Vous apprécierez de traverser son joli pont romain, de vous promener le long de la rivière qui la traverse et d’observer les nombreuses toitures traditionnelles à 4 pans. Arrêt obligatoire dans la gelatarias Delizia pour une glace artisanale bien rafraîchissante 🙂

TAVIRA ALGARVE | Jupette & Salopette
TAVIRA ALGARVE | Jupette & Salopette
TAVIRA ALGARVE | Jupette & Salopette   TAVIRA ALGARVE | Jupette & Salopette

  • Praia da Marinha et Praia da Falésia : mes deux plus jolies plages de l’Algarve

Difficile dans cette région de faire un classement des plus jolies plages car il y en a tellement !! Chacune a ses particularités, plus ou moins facile d’accès, avec des vagues pour les surfeurs, avec des services à proximité (toilettes, bar, douches etc..).

Aussi pour résumer, si je ne devais en retenir que deux : c’est avant tout celles qui m’ont fait faire un WAOUH !!! quand on les a aperçu. Et pour Praia da Marinha et Praia da Falésia, c’est réellement ce qui s’est produit. Sans même avoir posé ma serviette sur le sable fin, j’ai déjà été subjuguée par la beauté du paysage que j’avais devant les yeux.

Praia da Marinha tout d’abord. Située à Lagoa, nous avons eu beaucoup de chance en arrivant sur le parking car une place s’est libérée juste devant nous. Nous avons donc pu garer la voiture à l’ombre. Après avoir admiré le paysage, nous avons emprunté de longs escaliers jusqu’à la plage.

D’en bas, la vue est saisissante. Nous sommes entourés de falaises calcaires aux tonalités chaudes, très fissurées, avec une grande diversité de formations rocheuses : arcs, grottes, écueils et gouffres. L’endroit est idéal si vous souhaitez faire du snorkelling. Il est facile d’y passer la journée, en ayant préalablement préparé le pique-nique. Vous pouvez déjeuner au sommet de la falaise ou sur la plage directement mais dans ce cas prévoir le parasol ou louez-en un.

Praia da Marinha | Jupette & Salopette
Praia da Marinha | Jupette & Salopette

Praia da Falésia ensuite. Située à Albufeira, la plage s’étend sur près de 6 km, avec une succession de hautes falaises aux tonalités fortes, parfois ocres voir presque rouges, parfois blanches et sable, ce qui crée un jeu de couleurs constant par rapport aux zones vertes de pins parasols qui les surplombe. C’est l’usure de cette roche qui alimente la plage, elle lui fournit son sable. On peut donc observer à la base de ces falaises de petites pyramides de sable. Certaines zones de la plage sont très tranquilles, il suffit de marcher un petit peu. Suivant les heures de la journée, les couleurs varient et c’est un régal d’observer cette nature.

Praia da Falésia | Jupette & Salopette
Praia da Falésia | Jupette & Salopette

  • Lagos et Sagres : pour tomber amoureux du surf !

S’il y a bien une ville qui m’a charmé pour tout un tas de raisons, c’est Lagos. Pas étonnant qu’on y soit passé une première fois la 1ère semaine, et qu’on y soit revenu à la fin du séjour.

La ville propose tout ce qu’il faut pour passer de bonnes vacances, avec une ambiance moins touristique que des villes comme Albufeira par exemple.

Si je peux donc vous conseiller, c’est d’abord de trouver un pied à terre sympa dans le coin. Nous avons trouvé pour les 3 derniers jours de notre périple un appartement très chouette car, présentes au sein de la résidence, une piscine et une salle de sport sur le toit 🙂

Ensuite, un large panel d’activités s’offre à vous.

Pour ceux qui veulent s’essayer au surf, nous avons testé l’école  » the surf experience« . Nous avons beaucoup apprécié notre journée et si j’étais plus jeune, j’avoue que j’aurais kiffé prendre une semaine de cours là-bas. Comptez 60 euros pour une journée de cours. RDV 8h30 devant l’école, ensuite vous partez en minibus vers les spots les plus cool avec le matériel (combi et planches). Le jour où nous sommes sortis, ils nous ont emmené sur la praia da Arrifana, un vrai spot de surfeurs. Nous étions une petite douzaine de personnes mais nous avions 3 moniteurs qui nous ont réparti par niveau. Après un brief, nous nous sommes jetés à l’eau pour une première session d’environ 1h30. Nous avons ensuite pris une pause pour déjeuner. Le cuisto de l’école est top. Nous avions chacun une box avec au choix végétarien ou poulet. Après le déjeuner, nous avons tranquillement repris nos planches pour une deuxième session. Nous étions bien cassés de notre journée mais quel pied !!!! Et un sentiment d’avoir bien progressé.. D’où l’envie de revenir ici pour continuer à progresser 🙂

Si le surf ne vous tente pas, vous pouvez vous louer un kayak sur Batata beach. Un loueur en propose sur la plage. C’est beaucoup mieux que les excursions en groupe 😉 Ensuite, vous pouvez longer tranquillement la côte et admirer le paysage et les grottes jusqu’à praia do camilo.

En soirée sur Lagos, je vous conseille d’aller voir le coucher du soleil sur la Ponta da piedade avant de retourner pour dîner dans le centre ville.

Ponta da piedade | Jupette & Salopette
Ponta da piedade | Jupette & Salopette
Ponta da piedade | Jupette & Salopette

Pour déguster une bonne cataplana, sorte de tagine au poisson, je vous conseille d’aller au restaurante REIS. Celle à la crevette et lotte parfaite !

Cataplana restaurant REIS Lagos | Jupette & Salopette

Et pour un resto en amoureux, alors je vous conseille ce restaurant : Luca’s rooftop Restaurant. Situé sur le toit du Carvi Beach Hotel sur la plage Dona Ana , il est idéal pour déguster les meilleurs plats locaux, tout en écoutant certains soirs de la musique traditionnelle portugaise, le Fado.

A proximité, vous pouvez aussi faire le Zoo de Lagos. Nous l’avons fait car le fils de mon chéri souhaite devenir soigneur animalier, et celui-ci avait une bonne note sur Trip Advisor. Je trouve qu’il est très bien à faire, surtout si vous êtes en famille avec de jeunes enfants. J’ai particulièrement aimé le fait de pouvoir profiter d’une piscine située juste à côté des manchots d’Afrique ! Avec les vitres transparentes, vous pouvez les admirer quasiment en face de vous ! Très abrité du soleil en plus d’être un zoo très bien entretenu, j’ai trouvé la visite très agréable.

Zoo Lagos | Jupette & Salopette
Zoo Lagos | Jupette & Salopette   Zoo Lagos | Jupette & Salopette   Zoo Lagos | Jupette & Salopette

Sagres aussi m’a beaucoup plu car c’est « the place to be » pour les surfeurs. Par contre, les prix sont plus élevés que sur Lagos. Si vous êtes en famille, il faut donc privilégier Lagos. Mais si vous êtes entre potes pour un road trip à la recherche du meilleur spot et que vous aimez faire du surf dans un environnement sauvage, alors ce spot est fait pour vous !

Sagres est une petite ville balnéaire entourée de nature. Criques isolées et tranquilles, grandes plages, quelques jolis rouleaux et pointbreaks tout au long de l’année. Pas étonnant que les surfeurs désireux de profiter d’un climat agréable et de vents provenant de l’Atlantique s’arrêtent ici.

Tous les sports nature peuvent se pratiquer ici.
Bon à savoir : Pour les débutants, l’Algarve et les spots de surf de Sagres sont particulièrement bien adaptés. L’eau est bonne, les plages sont belles et les vagues pas trop méchantes. Plusieurs écoles proposent des cours et des locations de planches de surf dans la ville.

Nous avons particulièrement apprécié la Praia do Tonel pour une session de surf à la cool. Vous pouvez louer pour une trentaine d’euros une planche et une combi sur la plage, sous le bar et vous entraîner pendant environ 2 heures, avant de prendre un smoothie bien mérité ou un beignet sur la plage pour les plus gourmands.

Praia do Tonel | Jupette & Salopette

Pour ceux qui ont un bon niveau, préférez Praia do Beliche : plus technique car les vagues sont plus creuses mais proches du bord.

  • Carvoeiro et Algar Seco : pour admirer le paysage et les jeunes locaux téméraires

Impossible de manquer ces endroits si vous êtes dans le coin ! L’un de mes meilleurs souvenirs après mes sessions de surf !

Commencez par visiter le petit centre ville de Carvoeiro. Ensuite dirigez-vous vers le monument naturel Algar Seco. Vous pouvez emprunter tout d’abord une passerelle, connue sous le nom de promenade de Carvoeiro. Construire au sommet des falaises, elle offre une vue panoramique magnifique.

Ensuite descendez vers les rochers et les grottes escarpées, sculptés pendant des centaines d’années par le vent. Les trous dans les roches leur donnent l’apparence de fenêtres et de balcons.

Algar Seco | Jupette & Salopette
Algar Seco | Jupette & Salopette

Ensuite posez vos serviettes vers l’algar seco cliff pour admirer les « jumpers » locaux qui sautent du haut des falaises, à plus de 10 mètres de hauteur.

Il est également possible de s’essayer au Jump sur des hauteurs plus raisonnables, de 3 à 5 mètres de hauteur.

Attention, si vous allez par là, prévoir de bonnes chaussures ou des chaussures de plage, voir combinaison car le sol et les rochers sont très coupants et on peut facilement se blesser.

Ce que j’ai moins aimé dans l’Algarve

  • Portimao et Silves

Ces deux cités ne sont pas totalement dénuées d’intérêt mais voilà, je n’ai pas trouvé, en comparaison avec d’autres endroits que nous avons visité, de charme particulier.

La balade sur le port reste sympa après avoir dégusté les conserves de poisson délicieusement préparées dans le restaurant Maria do Mar.

Restaurant Maria do Mar Portimao | Jupette & Salopette
Restaurant Maria do Mar Portimao | Jupette & Salopette
Restaurant Maria do Mar Portimao | Jupette & Salopette

A refaire, je passerais plutôt par Olhao qui a l’air plus jolie et typique. En passant sur la route, j’ai tout de même apprécié l’arrêt dans Ferragudo, avec ses ruelles blanches.

Ferragudo | Jupette & Salopette

A Silves, outre la richesse de son histoire et le côté fascinant de ses sites, vous apprécierez son cadre absolument splendide, puisqu’elle longe les berges du Rio Arade et se trouve au pied des collines de la campagne de l’Algarve. Malgré tout, je n’ai pas vraiment été éblouie, en tout cas moins que d’autres endroits 😉

Silves Algarve | Jupette & Salopette

  • Benagil : surfait 

Dans tout l’Algarve, on vous parle de Benagil et de sa célèbre grotte. Mais ce que l’on oublie de dire, c’est que la plage est toute petite, et que parfois, lorsque les courants sont trop puissants, on ne peut pas louer de paddle, ni de kayak, et que les sauveteurs vous interdisent de nager jusqu’à celles-ci. Vous l’aurez compris, l’endroit est sur-coté et surtout il n’y a pas assez de place pour tous les touristes qui veulent y passer. Du coup, vous perdez des heures à chercher une place de stationnement… pour arriver bien frustrés si vous ne pouvez pas vous rendre dans la grotte.

Benagil | Jupette & Salopette

Surtout que vous serez très loin d’être les seuls à vouloir y accéder : bonjour les flots de bateaux qui font des aller/retours toute la journée pour les excursions… tout ce que l’on déteste. C’est pour cette raison que nous préférons largement aller juste à côté, vers la Praia do Carvoeiro pour explorer les grottes et les formations rocheuses, toutes aussi jolies selon moi que Benagil 😉

  • Albufeira : trop touristique

Là encore, je ne vous dit pas qu’il ne faut pas passer à Albufeira car la partie ancienne n’est pas dénuée de charme…. mais voilà, sachez que c’est la station balnéaire la plus touristique de l’Argarve, avec sa « rue de la soif » : la rua Candido dos Reis, où les jeunes fêtards viennent s’enjailler et profiter des bières à bas prix et ses boutiques et resto pour touristes… tout ce que l’on déteste 🙂 Ici par contre vous trouverez toutes les activités pour s’amuser (jet, parachute tracté, sorties en bateau etc…). D’ailleurs pour trouver votre bonheur, direction la Marina d’Albufeira qui propose les corners pour réserver ces attractions. L’endroit est trop instragrammable avec ses façades colorées, façon Miami 🙂

Marina d'Albufeira | Jupette & Salopette
Marina d'Albufeira | Jupette & Salopette

Praça do Comercio Lisbonne | Jupette & Salopette

Si vous avez envie de marcher et faire du sport, vous pouvez y aller à pied mais comme San Francisco, la ville est sinueuse 🙂 Sinon, pour les plus flemmards, le mieux est d’emprunter le célèbre tramway de la ligne 28, l’Ascenseur de Santa Justa ou le Funiculaire Da Gloria qui se trouve sur la Place des Restaurateurs.

Funiculaire da gloria Lisbonne | Jupette & Salopette

  • Le quartier du Chiado

Reconstruit après l’incendie de 1988, les rues les plus importantes sont celle de Carmo, avec les ruines de l’église du même nom (qui n’a pas été reconstruite en mémoire du grand séisme), et celle de Garret. C’est le quartier « chic » et bohème de la ville, comparé parfois à notre « Montmartre » parisien.

Le quartier du Chiado | Jupette & Salopette

  • Le quartier de la Bairro Alto

Sur la colline São Roque, le Bairro Alto est l’un des quartiers les plus anciens de Lisbonne. Avec le quartier du Chiado il représente aujourd’hui le nouveau visage « branché » de la capitale portugaise. Calme et familial le jour, ce quartier devient la nuit l’un des endroits les plus animés de Lisboa.

Dans les ruelles pavées et pentues, vous pourrez vous arrêter pour photographier les façades anciennes ornées d’azulejos et les monuments historiques. Vous pourrez également faire du shopping dans les ateliers de jeunes créateurs et les boutiques de décoration.

Pour avoir un joli point de vue, dirigez-vous vers le miradouro de São Pedro de Alcântara (belvédère Saint-Pierre d’Alcantara).

Si une petite faim se faire ressentir, il est temps de redescendre en direction du Mercado da Ribeira pour manger un plat au Time Out Market.

Time Out Market | Jupette & Salopette
Time Out Market | Jupette & Salopette

Après un bon repas, rien de mieux pour digérer que de reprendre la ligne 28 en direction du quartier de l’Alfama pour se laisser bercer et admirer la vue qui s’offre à nous.

Ligne 28 Lisbonne | Jupette & Salopette
Ligne 28 Lisbonne | Jupette & Salopette

Pour la 2ème journée, je vous propose de démarrer par le quartier de Belèm.

  • Belém

Ce quartier abrite deux monuments architecturaux assez imposants et immanquables : le Monastère des Hiéronymites (qui m’a rappelé l’école des sorciers d’Harry Potter !!), avec son église et son cloître, et la Tour de Belém.

Vous pouvez rejoindre Belém en partant de la Praça do Comercio avec le tramway n°15.

Tour de Belém | Jupette & Salopette   Monastère des Hiéronymites | Jupette & Salopette
Monastère des Hiéronymites | Jupette & Salopette
Monastère des Hiéronymites | Jupette & Salopette

Sur le chemin du retour vers la ville, impossible aussi de ne pas vous arrêter pour dévorer les Pastéis de Belém, pour nous les meilleurs de Lisbonne, avec son sucre glace et sa cannelle à saupoudrer avant de les déguster 🙂 Un pur bonheur !

Pastéis de Belém | Jupette & Salopette

Pastéis de Belém | Jupette & Salopette

En chemin, vous pourrez apercevoir l’une des œuvres murales d’Artur Bordalo, alias Bordalo II. Un artiste de street-art qui est né à Lisbonne en 1987. Pendant son enfance, il vit entre deux mondes, celui où il observe son grand-père, le peintre Real Bordalo, peignant ses aquarelles, et celui où il découvre les conséquences liées au graffiti illégal.

Oeuvre murale d'Artur Bordalo, alias Bordalo II | Jupette & Salopette

Pour continuer dans le street-art, je vous propose de filer vers LX Factory.

LX Factory | Jupette & Salopette

Ce complexe historique industriel abrite des boutiques de créateurs et des restaurants originaux. Sorte de « Darwin écosystème » pour Bordeaux, Camden Town à Londres, ou encore FRIEDRICHSHAIN de Berlin, c’est bien évidemment mon coup de cœur de notre visite dans la capitale 😉

J’ai adoré les graffitis et l’ambiance qui s’y dégageait, avec ses petites boutiques de créateurs, ses tatoueurs et ses restos trop cools !

LX Factory | Jupette & Salopette

Je recommande d’ailleurs la boutique SHOWU, qui propose un joli mélange de pièces vintage rigoureusement sélectionnées, et des créations made in Portugal 🙂 J’ai craqué pour quelques petites pièces !

Boutique SHOWU | Jupette & Salopette
Boutique SHOWU | Jupette & Salopette   Boutique SHOWU | Jupette & Salopette

Pour continuer dans les coups de cœur shopping, si vous repassez par le centre ville, et si vous aimez le vintage, alors je vous conseille de passer chez POP CLOSET.

D’ailleurs, pour finir votre journée, je vous conseille de passer dans le quartier de BAIXA, le plus commerçant avec toutes ses boutiques et de quoi prendre un verre, tranquille 🙂

Oeuvre murale d'Artur Bordalo, alias Bordalo II | Jupette & Salopette

Autour de Lisbonne

  • SINTRA

La serra de Sintra est un passage obligé pour les amoureux des villages atypiques et avec du cachet. Pas étonnant que l’UNESCO l’a inscrit au patrimoine de l’humanité.

Par contre, conseil, allez-y en semaine et évitez les we et le lundi, jours les plus fréquentés par les touristes. Essayez également d’arriver tôt car se garer se révèle très difficile. Dans l’idéal, comme il y a énormément de choses magnifiques à visiter, prévoyez une nuit sur place ou à proximité.

Si vous pouvez, commencez par faire d’abord le parc et le palais de la Pena, dans la serra de Sintra et allez-y dès l’ouverture (9h00).

Ce palais est incontournable tellement il semble incroyable et exubérant, posé tout en haut de son rocher. N’hésitez pas à bien vous renseigner avant (pas comme nous !) car le service de sécurité peut fermer la montagne pour le transport (y compris les bus touristiques et transport en commun) à cause des risques incendie, météorologiques, etc (ce qui a été notre cas :().

Néanmoins, si vous êtes courageux, il y a un chemin pour y monter à pieds mais il faut savoir où il est. Du coup, je pense que le plus simple est de payer une visite guidée. C’est l’assurance de gagner en confort et on apprend beaucoup plus de choses avec un guide.

Pour la petite histoire, c’est en 1838 que Ferdinand II, roi consort de la reine Marie II acheta les ruines du monastère situé au sommet, les bois environnants ainsi que le Château des Maures voisin, soit un total de 200 hectares et initia la construction de la route qui allait mener de Sintra au Palace. La restauration de l’ancien monastère (bâtiments rouges) démarra en 1840 et, aux environs de 1850, il décida d’y joindre un nouveau palais (bâtiments jaunes).

Le baron allemand von Eschwege fut chargé de la direction des travaux de restauration et construction.

Palais de Pena SINTRA | Jupette & Salopette

Une fois que vous redescendez pour atteindre le centre ville de Sintra, si vous passez devant l’hôtel de ville, vous comprendrez tout de suite que l’architecture de la ville bénéficie également d’un savant mélange de styles. En continuant votre chemin vers le centre historique, vous apercevez le « Palacio nacional de Sintra« , original et particulier avec ses deux gigantesques cheminées coniques.

Hôtel de Ville Sintra | Jupette & Salopette

Hôtel de Ville Sintra

Palacio nacional de Sintra | Jupette & Salopette

Palacio nacional de Sintra

Le monument, datant de la fin du XIVe siècle, a été la résidence d’été de nombreux rois du Portugal. Chaque pièce est décorée de façon différente avec de magnifiques azulejos.

  • Estoril et Cascais sur les pas de James Bond !

Si vous appréciez le célèbre agent 007, vous allez aimer faire un tour dans les villes de Cascais et Estoril. Si par manque de temps nous n’avons pas fait la première, je vous la conseille car en photo elle parait vraiment très jolie.

Estoril par contre nous a séduit pour la balade sur la plage, le passage devant son énorme « Casino Royale » (qui fut la vedette d’un des romans de Ian Fleming) et son célèbre hôtel Palacio. Comme dirait justement le père de James Bond « voilà un lieu où il fait bon vivre, et même mourir ». Pas étonnant de voir de nombres demeures imposantes et une clientèle profitant de la retraite, des golfs, boutiques huppées et du microclimat très doux.

La ville a gardé sa renommée quelque peu luxueuse, grâce aux nombreux événements sportifs qu’elle accueille : Open de Tennis ATP et Grand Prix auto-moto sur le circuit de la ville.

  • La plage Fonte da telha

Envie d’une journée plage / farniente à moins d’une heure de Lisbonne ? Alors rdv sur la jolie plage de Fonta da Telha. Elle fait partie de ces plages populaires très prisées des Lisboètes dès le retour des beaux jours.

Plage de Fonte da Telha | Jupette & Salopette

  • Plus au sud, Setubal et le parque natural da Serra da Arrabida

Si vous avez 3 semaines de vacances comme nous, vous avez donc un peu de temps pour partir à la découverte de tous les environs de Lisbonne. Setubal et le parque natural da Serra da Arrabida proposent une vue incroyable sur les plus beaux paysages naturels du centre du Portugal.
Collines arborées, immenses falaises et plages pittoresques avec une eau cristalline telle les Saintes, tout y est !

Par contre, ayez en tête que, comme beaucoup d’endroits prisés, il faut s’armer de patience… et apprécier l’eau glacée !! En comparaison avec l’Algarve, le contraste est saisissant et refroidit l’envie de se baigner 🙂

Setubal et le parque natural da Serra da Arrabida | Jupette & Salopette

Avant de passer au centre du Portugal, vous pouvez retrouver notre séjour dans Lisbonne et ses environs en vidéo sur ma chaine IGTV Instagram (abonnez-vous 🙂)

Le centre du Portugal, pour découvrir les merveilles classées au patrimoine mondial de l’UNESCO

Après l’Algarve, le centre du Portugal est vraiment une découverte « coup de cœur » tellement les villes regorgent de merveilles culturelles.

Voici ce que nous avons pu découvrir :

  • TOMAR et son Convento do Cristo

C’est en surplomb de la ville qu’est situé le monument qui fait sa renommé. Cette forteresse du XIIème siècle a appartenu à l’origine aux Templiers, puis à l’ordre du Christ sous le règne de dom Dinis.

Ne soyez donc pas étonnés si un chevalier avec le symbole des Templiers vous accueille à l’entrée du bâtiment 🙂

Nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir faire la visite quasiment seuls, sans touristes.

Pratique : je vous conseille de prendre le package pour visiter les 3 monuments de Tomar, Batalha et Alcobaca (15 euros par personne).

Difficile de se dire qu’il s’agit ici d’un couvent tellement on prend conscience de la richesse architecturale de l’époque. En entrant, on ne s’attend pas à découvrir 8 cloîtres qui se succèdent, tous plus beaux les uns des autres, et surtout très bien conservés.

Convento do Cristo | Jupette & Salopette
Convento do Cristo | Jupette & Salopette
Convento do Cristo | Jupette & Salopette
Convento do Cristo | Jupette & Salopette
Convento do Cristo | Jupette & Salopette

Après cette première visite, avant de filer vers Batalha, nous profitons de l’horaire pour pique-niquer à Fatima. L’occasion pour nous de visiter le « Lourdes » portugais.

C’est dans cette ville que la vierge serait apparue. Dès lors, la vaste prairie est très rapidement devenue ville de pèlerinage pour des millions de visiteurs.

De grands parkings gratuits sont présents tout autour du sanctuaire. Il est donc aisé de se garer pour un moment détente et/ou spirituelle.

J’ai été très surprise de voir les pèlerins arriver sur les genoux jusqu’à la chapelle des apparitions en suivant un tracé en marbre, brillant à force d’être frotté. Il s’agit en fait d’une vieille tradition qui consistait à tourner à genoux autour des églises, pour faire une promesse à Dieu ou pour le remercier.

Fatima Portugal | Jupette & Salopette
Fatima Portugal | Jupette & Salopette

À Fatima, cette tradition s’est développée à partir des années 1960, au moment des guerres de décolonisation, quand le Portugal était très pauvre.

Fatima Portugal | Jupette & Salopette

Impossible de passer ici sans allumer un cierge, sous les immenses hottes noircies de suie où brûlent en permanence des centaines de chandelles offertes par les pèlerins. L’occasion de faire une prière pour tous ceux qui me sont chers.

Fatima Portugal | Jupette & Salopette

Fatima Portugal | Jupette & Salopette

  • BATALHA et son monastère

La visite se poursuit ensuite vers Batalha et le monastère Santa Maria da Vitoria. Édifié en 1385 pour commémorer la victoire des Portugais sur les Castillans à la bataille d’Aljubarrota, le monastère des dominicains fut pendant deux siècles le grand chantier de la monarchie portugaise où se développa un style gothique national original, profondément influencé par l’art manuélin, dont le cloître royal, véritable chef-d’œuvre, est l’illustration parfaite. Le monument a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

J’ai particulièrement été bluffée par ces détails et cette finesse dans la réalisation, classique du style gothique.

Monastère Santa Maria da Vitoria | Jupette & Salopette

A l’intérieur, les capelas imperfeitas, 7 chapelles disposées autour d’une salle octogonale, composent un ensemble qui a été inachevé. Malgré tout, l’endroit ne manque pas de charme, loin de la. Je dirais même qu’il s’agit là d’un vrai chef d’œuvre ! Avec notamment tous ces motifs parfaitement sculptés.

Monastère Santa Maria da Vitoria | Jupette & Salopette
Monastère Santa Maria da Vitoria | Jupette & Salopette

  • ALCOBACA et son monastère

Des trois visites que nous avons faites, je dois avouer que c’est le monument que j’ai le moins apprécié. Peut être faut il démarrer par celui-ci ?! En tout cas, il nous a moins fait d’effet que les deux autres. Point positif tout de même : l’impressionnante cuisine avec sa gigantesque cheminée carrelée, qui date du XVIIIème siècle.

ALCOBACA et son monastère | Jupette & Salopette
ALCOBACA et son monastère | Jupette & Salopette

Autre point positif, c’est l’occasion de passer dans le centre ville pour déguster une pâtisserie chez ALCOA, certes calorique, mais tellement bonne ! La boutique expose d’ailleurs fièrement les nombreux prix qu’elle a raflé dans des concours.

Alcoa Alcobaca | Jupette & Salopette

Balade dans l’Alentejo

Pour terminer cet article, je souhaitais vous présenter ces deux villes de l’Alentejo, à proximité de la frontière espagnole : Monsaraz et Evora . Une vraie belle surprise devant le paysage médiéval pittoresque de Monsaraz et le peu de touristes présents.

  • MONSARAZ

Juchée sur sa colline telle un nid d’aigle avec ses remparts, Monsaraz et ses maisons blanches attirent immédiatement le regard. La ville invite immédiatement à la découverte car elle pique notre curiosité. Interdit à la circulation automobile, elle permet une jolie balade dans les ruelles étroites et sur les petites places.

Monsaraz | Jupette & Salopette
Monsaraz | Jupette & Salopette
Monsaraz | Jupette & Salopette
Monsaraz | Jupette & Salopette
Monsaraz | Jupette & Salopette

Pour la petite histoire, le village occupé par les Romains, les barbares puis les Maures est réputé imprenable. Après de nombreuses tentatives des Portugais de reconquérir la place forte, Sancho II réussit l’exploit de chasser les Maures, avec l’aide des valeureux chevaliers Templiers en 1232. C’est ici, en forme de remerciement pour leur aide, que sera établie la commanderie du nouvel ordre du Christ en 1319 après la dissolution des Templiers. Le château est repris par les Espagnols lorsqu’ils envahissent tout l’Alentejo. C’est pendant cette période que Dinis I commence à faire construire la cour gothique et la tour du château, selon un modèle militaire tout droit hérité des Templiers. Les forces militaires de João I le récupèrent lorsque les Espagnols se replient au début de la guerre de Restauration.

  • EVORA

Comme Monsaraz, Evora est une ville blanche perchée sur sa colline à l’abri de ses murailles. Résidence préférée des souverains portugais pendant de nombreuses années, la capitale de l’Alentejo a conservé sa douceur de vivre. De nombreux monuments et églises sont présents pour rappeler l’histoire, comme par exemple la Sè, une cathédrale gothique, la plus grande du Portugal et le temple romain.

Le temple romain Evora Portugal | Jupette & Salopette

L’entrée, comme Monsaraz, par une porte ouverte dans des murailles médiévales qui l’enserrent toujours, fait toujours son effet. Une fois la visite des principaux monuments, offrez-vous une flânerie dans les rues colorées et arrêtez-vous le temps d’admirer les places et déguster une glace.

Ce sera l’occasion de reconnaître une nouvelle fois la beauté des azulejos sur les façades et murs – ajoutant la couleur bleue à la palette de la ville blanche ourlée de jaune.

Evora | Jupette & Salopette

La Praça do Giraldo est la place principale d’Évora, décorée par une superbe fontaine Renaissance en marbre d’Estremoz construite en 1571.

Praça do Giraldo Evora | Jupette & Salopette

Pour finir, vous pouvez retrouver notre fin de séjour sur ma chaine IGTV Instagram (abonnez-vous 🙂)

J’espère que cet article du Portugal vous a plu, et qu’il vous a donné envie de prendre un vol pour aller découvrir ces paysages et ces richesses culturelles. Je reste bien entendu à votre entière disposition pour toute question pratique, conseil. N’hésitez pas à me laisser des commentaires, cela me fera plaisir de vous lire 🙂

A très bientôt pour de nouvelles aventures !

Pin It on Pinterest

Share This