Jupette & Salopette | Blog, mode, lifestyle et voyage d'une pipelette en basketsFacebook | Jupette & SalopetteTwitter | Jupette & SalopetteInstagram | Jupette & SalopetteHellocoton | Jupette & SalopetteSnapchat | Jupette & Salopette

Vous allez me dire, le club quoi ? Elle va encore nous parler de culotte ?! Eh bien non ! Rien à voir 🙂 Dans cet article, je souhaite partager avec vous l’une des expériences qui m’a le plus fait vibrer depuis un petit moment à savoir : participer à une session de développement personnel proposée par Nathalie et Clémentine, les créatrices de Club Culotté.

Pourquoi cette expérience ?

Je ne sais pas si vous êtes dans mon cas mais personnellement j’occupe depuis pas mal de temps le même emploi. Il est normal à certains moments de sa carrière de se poser des questions quant à son avenir professionnel.

Je mène des projets personnels hypers intéressants. De plus, on envisage avec mon homme un tour du monde suivi d’une nouvelle vie professionnelle, autant vous dire qu’en attendant cette nouvelle vie,  il est important pour moi d’arriver à retrouver du sens au travail et des actions qui me font vibrer.

Alors quand mon amie Sophie m’a présentée les filles et leur concept de club pour apprendre à s’élucider, j’ai tout de suite eu envie de tenter l’expérience 🙂 Surtout que l’objectif du club est clair : fédérer et inspirer une communauté d’audacieux à oser se réaliser !!! Tout un programme.

Comment ça se passe ?

Pour rejoindre la communauté des culottés c’est très simple : il suffit de s’inscrire à l’une de leurs sessions (comptez 280 euros pour un cycle complet de 3 rendez-vous de 3 heures répartis sur 3 semaines.). Vous avez la possibilité de choisir si vous préférez réaliser ces rendez-vous en journée ou en soirée.

  • Le premier atelier vous proposera de « comprendre sa façon de fonctionner et d’interagir avec les autres »

Grâce à différents exercices très ludiques et des outils de connaissance de soi comme le MBTI, vous allez pouvoir mieux comprendre votre fonctionnement et celui des autres 🙂 Vous apprendrez ainsi quelle est « réellement » votre préférence, votre inné.

  • Le second atelier vous invitera à « explorer vos moteurs de succès »

Dans ce deuxième temps d’échange, vous apprendrez à rayonner et surtout à faire rayonner votre enfant intérieur !

  • Le dernier atelier pourra vous « apprendre à vous raconter (et pas se la raconter !) »

Moment le plus fort et le plus bouleversant de l’expérience club culotté, vous découvrirez notamment la signification du « kasala »… 🙂

Sachez qu’entre chaque moment, vous aurez des petits devoirs à faire à la maison : rassurez-vous rien de méchant mais cela permet de rester connecté et dedans pendant toute la durée de la session.

Autre info : sachez que le groupe est constitué d’une petite dizaine de personnes. La bienveillance est de mise et dès les premières minutes, les animatrices ont des exercices très efficaces pour mettre tout le monde en confiance. Le ton est rapidement donné : pas de jugement, pas de questions intimes, juste connaître le prénom de chacun. Personnellement, j’ai rarement ressenti un climat si serein, positif et inspirant avec de parfaits inconnus !

Ce qui est dingue, c’est qu’on devient réellement accro à tant de gentillesse et de bouffée de positif 🙂 Maintenant que cette première session est terminée pour moi, je suis presque en manque de ces moments de « bulles pour moi » où l’on se sent pas jugée, au contraire, où l’on se sent bien. J’ai maintenant hâte de connaitre la suite et de pouvoir assister à une session 2 🙂 Je souhaite également rapidement reprendre contact avec mon groupe des « Néo-culottés » (c’est le petit nom qu’on a choisi pour notre groupe !) pour cette fois-ci en apprendre davantage sur eux et je pense que cela pourra devenir de vrais amis par la suite car l’expérience lie forcément.

Où se déroule les ateliers ?

Chaque journée ou chaque soirée est une nouvelle découverte de la ville de Nantes car les filles sont très attachées à nous proposer un endroit inspirant, où l’on se sent bien.

Je suis Nantaise et pourtant, j’ai pris énormément de plaisir à découvrir les lieux où elles nous ont donné rendez-vous.

La première soirée, nous avons fait la découverte du bar-galerie l’Artichaut. Situé à deux pas de l’Hôtel de ville, ce spot à la fois coffee-shop, galerie de street-art et concept store vaut carrément le détour.

Surtout que nous avions la chance qu’il soit privatisé rien que pour nous 🙂 Derrière ce lieu bien cool, on retrouve Jean et Coralie. C’est simple, on a comme l’impression d’être dans le salon de leur appartement ! Une bonne musique, des expos de street-art, et une cuisine où tout est fait maison, avec des cafés et thés bio et équitables… moi je dis OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII surtout à l’heure du goûter ou du brunch le dimanche.

La deuxième soirée s’est déroulée chez Chapitre T : un vrai coup de cœur pour la fan d’Alice que je suis 🙂 Avec ses chapeaux et ses théières en lustres, l’endroit invite rapidement à la déconnexion !

Club culotté au Chapitre T à Nantes | Jupette & Salopette

Club culotté au Chapitre T à Nantes | Jupette & Salopette

Chapitre T est bien plus qu’un simple salon de thé à Nantes ! C’est aussi le rendez-vous des gourmands qui ont envie de partager entre amis ou en famille quelques pâtisseries sucrées et salées concoctées avec amour par la propriétaire du lieu. Plus encore, Chapitre T est un espace de partage et d’échanges culturels avec des conférences littéraires, ateliers créatifs, sans oublier les vernissages destinés à vous faire découvrir les œuvres d’artistes d’ici et d’ailleurs.

Bref, une fois encore c’est un lieu idéal pour notre « Bulle » dédiée au bien-être du groupe.

Le dernier lieu qui a accueilli le RDV final dans le centre ville de Nantes près de Talensac est un espace de coworking. Il s’agit de SAM & JO. Il s’agit d’un tiers-lieu composé d’un grand espace de coworking, d’une petite salle de réunion et d’un salon de thé d’une vingtaine de places. Ajoutez à cela une salle modulable de 40 m2 pour vos événements, ateliers pros ou récréatifs. Là encore je dois dire que c’était idéal pour clôturer en beauté et en émotion l’expérience Club Culotté.

Qui sont Nathalie et Clémentine les créatrices du concept ?

Ces deux « super nanas« , mamans de Club Culotté, sont des filles qui ont osées suivre leurs envies et écouter leur corps et leur cœur. Leur parcours de vie, leur reconversion et leur positive attitude vous filent envie de les suivre pour accomplir à votre tour vos rêves les plus fous ! Rencontre.

Nathalie et Clémentine les créatrices du club culotté à Nantes | Jupette & Salopette

Comment s’est faite ta reconversion Clémentine ?

Elle s’est faite en deux temps je dirais.
Une première étape quand j’ai quitté ma voie toute tracée de manager dans le conseil en stratégie et marketing, pour rejoindre l’agence Brightness à Paris, en charge de TEDxParis et L’Échappée volée. Cela faisait 10 ans que j’exerçais ce métier où j’étais arrivée car je ne savais pas ce que je voulais faire vraiment. Et faute de faire un choix, j’ai choisi une voie généraliste, exigeante mais qui m’ouvrirais par la suite d’autres portes. Mais au bout de 10 ans, j’étais déjà en quête d’autre chose, sans vraiment savoir quoi ni passer réellement à l’action.

Finalement, en 2015 je suis tombée sur une annonce pour l’agence qui avait monté TEDxParis. Ils cherchaient un nouveau directeur de projets pour les événements TEDxParis et L’Échappée volée. J’en étais fan, depuis 2011 où j’avais commencé à assister à ces conférences inspirantes, en rêvant d’un jour contribuer à cela également.

Au bout de deux ans d’une expérience très riche, intellectuellement et humainement, j’étais un peu comme au bout de ce rêve et je ne savais plus trop vers où et comment continuer à avancer. J’étais comme épuisée, vide.
J’ai profité d’une discussion avec mes boss d’alors pour commencer à envisager la suite, en dehors de Paris.
J’avais besoin de changement, encore, mais plus radicalement, je ne voulais plus être à Paris.

Je suis arrivée à Nantes, convaincue de vouloir être là, mais dans le flou total en ce qui concerne ce que je voulais et pouvais faire. J’ai commencé par rencontrer des gens, pour discuter, me créer un réseau, et essayer de trouver des options, des réponses.

J’ai finalement rencontré Nathalie, et nous avons décidé de travailler ensemble. Avec elle, j’ai saisi une occasion que je n’osais prendre jusqu’alors : me lancer, tenter, et apporter moi-même la réponse à ce que je cherchais, plutôt qu’attendre que quelqu’un me la propose, me la donne. Et pour la première fois depuis longtemps, je n’étais pas stressée, sûre de rien mais convaincue que j’allais y arriver.

Finalement, aujourd’hui, c’est cet état d’esprit, mélange de confiance, responsabilité et envie que j’espère transmettre via Club Culotté à ceux qui comme nous et beaucoup d’autres, se demandent comment ils peuvent redonner du sens à leur action.

Et toi Nathalie, peux tu nous parler un peu de « voyage intérieur/extérieur » ?!

Avec plaisir car effectivement mon histoire, mon émancipation, sont intimement liées à mes voyages. C’est pour celà que j’aime dire que les voyages extérieurs sont indissociables de voyages intérieurs !

Dans ma famille, je crois que nous avons le gêne de l’aventure, du voyage. Je suis bretonne d’origine et je me souviens que toute petite déjà, je rêvais d’Amérique face à la mer, j’étais d’ailleurs persuadée que New York était en face de notre maison, de l’autre coté de la mer (en réalité il s’agissait de Camaret !). Très tôt j’ai donc eu envie de m’émanciper, de partir (comme moi :)). J’avais parfois l’impression de tourner en rond dans ma région et surtout j’avais envie de découvrir le monde, d’aller voir ailleurs.

Après plusieurs voyages touristiques ou en immersion familiale aux US et un stage de 3 mois en job d’été en 2001, c’est grâce à une opportunité professionnelle en 2012 que je vis la vraie aventure d’expatriée. J’avais travaillé en Allemagne et vécu au UK en Erasmus auparavant mais là j’avais la sensation de sauter un bien plus grand pas et de réaliser un rêve.

Au début, je vivais le rêve américain à fond. Et pourtant, au bout de quelques mois, je n’étais pas heureuse, je ne me sentais pas à ma place et pour autant je ne comprenais pas vraiment pourquoi. Sur le papier tout semblait parfait. Avec du recul, j’ai finalement su qu’elle en était la raison. Lorsque tu t’expatries, seule de surcroit, c’est excitant mais tu dois tout reconstruire et ça prend du temps, tu peux passer par des phases douloureuses car tu es face à toi même. Une expatriation te met tellement en dehors de ta zone de confort que tu es obligée d’abandonner tes vieilles habitudes pour te réinventer avec qui tu es devenue et en composant avec ton milieu d’adoption. Et ça on ne l’imagine pas forcément à l’avance. C’est une sacrée aventure !

Professionnellement c’était très dur, je bossais dans la finance à Wall Street, j’étais en charge d’un gros projet d’acquisition. Sur le papier, ça faisait vraiment rêver, c’était une forme de consécration. Pourtant je ne me sentais plus à ma place et le décalage entre le regard admiratif de ma famille, de mes amis et le malaise que je ressentais accentuait encore plus l’incompréhension. Je me souviens encore de mes proches qui me disaient que c’était pour moi NYC, moi la super working girl ! Et oui mais il s’est avéré que je n’étais pas qu’une working girl ou une Carrie Bradshaw 😉 Je vivais de plein fouet le décalage entre la vie instragramable et le vrai moi qui ne demandait qu’a émerger.

Je me rendais progressivement compte – tout en ayant du mal à l’accepter – que je ne partageais plus les valeurs du milieu dans lequel j’évoluais pourtant depuis plusieurs années et que j’avais été si fière d’intégrer. Vous dire pourquoi c’est à ce moment là je ne l’ai plus supporté – et pas plus tôt – je ne le sais pas mais ce qui est certain c’est que je ne pouvais plus faire l’autruche. Ce n’est pas ma tête qui m’a arrêtée – elle, elle voulait persévérer encore et encore – c’est mon corps qui a mis un coup d’arrêt. J’ai vécu à ce moment là un burn out, un grand écart entre ce que l’on fait et ce que l’on est. Même si ça a été très dur à vivre sur le moment, j’ai rapidement réalisé que c’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver (non je ne suis pas masochiste !).
Cette ‘crise’ a été un déclencheur, une opportunité pour changer de voie. J’ai écouté mon corps qui avait besoin que je reconnecte avec lui, je me suis mise au yoga puis à la méditation et à toutes sortes d’autres découvertes. Je me suis mise à explorer, à m’explorer. J’ai pu commencer à chercher ce qui avait véritablement du sens pour moi.

Quand on commence à chercher, à ouvrir nos horizons, il se trouve que l’univers conspire à nous aider en nous ouvrant des portes. J’avais souvent entendu parler de celà sans vraiment y prêter attention, j’ai réalisé toute la puissance de cet adage à cette période là. J’étais fan de TED talks depuis des années, j’ai décidé d’organiser un TEDx en interne sur le thème de l’engagement. Le succès a été tel que la direction de mon entreprise m’a proposé de prendre la tête du programme US de transformation culturelle. J’étais aux anges, c’était l’opportunité de rêve, transformer de l’intérieur et re enchanter les gens et le travail. L’aventure a été incroyable, magique même, j’ai grandi, appris sur l’intelligence collective, le développement personnel, le coaching, le leadership, la créativité, j’ai créé une communauté d’intrapreneurs. J’avais de l’impact, du vrai, peut être un peu trop d’ailleurs et j’ai donc pu éprouver les limites de la (r)évolution en entreprise, il était temps pour moi de m’en aller et de poursuivre mon aventure ailleurs.

J’avais prévu de partir faire un tour du monde et puis je suis tombée amoureuse d’un breton qui m’a ramenée à mes racines en France ! (il n’y a pas de hasards, que des RDV j’en suis certaine #penseephylosophique by me 😉 ) Donc au lieu de faire ce tour de monde, j’ai fait le tour de Bretagne 🙂

L’envie d’entreprendre avait toujours été présente chez moi mais pendant longtemps j’ai cru que ce n’était pas pour moi. J’ai toujours entrepris à l’intérieur des boites auxquelles j’appartenais mais il me manquait la confiance pour créer par moi même. Ces dernières expériences, les témoignages reçus en partant et le fait surtout d’avoir trouvé ma voix/voie m’ont donné les armes et la confiance nécessaire, il n’y avait plus de retour arrière possible. J’ai amorcé la création d’entreprise autour de la réalisation personnelle et l’idée de voyage intérieur / extérieur à travers différents canaux et puis j’ai rencontré Clémentine, cette rencontre a été clé car c’était LA bonne personne avec qui co construire avec audace. De là est né Club Culotté !

C’est formidable de se dire que mon expérience nourrit ce que nous transmettons avec Club Culotté. Je pense que l’on ne peut vraiment transmettre que ce que l’on a vécu soi même et je crois également que c’est en vivant les choses qu’on les comprend. On aura beau nous dire, nous répéter les choses, tant qu’on ne les a pas vécu, elles ne sont pas intégrées. Le voyage extérieur est donc source de voyage intérieur. La magie opère toujours en dehors de notre zone de confort.

Aujourd’hui, je porte un regard plein de gratitude sur ces 13 années de salariat dans de grandes entreprises, elles m’ont énormément appris et je retiens de tout celà une leçon clé : celle que la vie va beaucoup mieux quand on est aligné à soi, c’est tout simplement essentiel. Mon objectif, ma mission désormais est d’aider les personnes à reconnecter à ce qu’elles sont car c’est en re donnant du sens à son parcours que, non seulement, on s’épanouit mais que, de plus, on inspire les autres à faire de même.

En reconnectant avec notre pouvoir d’action individuel, à se dire que c’est possible d’avoir un impact, on contribue à re donner du sens à l’action collective donc à transformer nos communautés, nos sociétés, le monde…Le développement personnel est loin d’être quelque chose d’égoïste, c’est même tout l’inverse !

Voilà les amis ! J’espère vous avoir donné envie d’apprendre à vous élucider vous aussi 🙂 Franchement je pense qu’il est nécessaire de faire ce type d’expérience. Oser prendre du temps pour soi, pour s’écouter c’est très important.

A très bientôt pour de nouvelles aventures !

Pin It on Pinterest

Share This