Jupette & Salopette | Blog, mode, lifestyle et voyage d'une pipelette en baskets

Facebook | Jupette & Salopette Twitter | Jupette & Salopette Instagram | Jupette & Salopette Hellocoton | Jupette & Salopette Snapchat | Jupette & Salopette

Encore un voyage aux Etats-Unis me direz-vous ! Il est vrai que l’on profite souvent de nos vacances pour parcourir ce pays si vaste et si différent suivant les états que l’on visite.

Les trois raisons qui me font également choisir les States sont les suivantes :

  • Parmi les continents du monde, l’Amérique est une destination qui revient très chère si on la fait pendant un tour du monde. Mieux vaut la découvrir avant si l’on veut économiser un peu.
  • En été (nous sommes obligés de partir pendant les vacances scolaires avec les enfants), l’Amérique du Nord (Canada, Etats-Unis) reste une valeur sûre et un spot idéal pour des « road-trips ».
  • Comme nous pratiquons souvent l’échange de maison, il est assez facile de trouver son bonheur sur les sites qui proposent ces services car les Américains le pratiquent beaucoup. C’est notamment de cette manière que nous avons pu séjourner lors de notre voyage dans l’Ouest Américain. Pour ce séjour, nous avons également eu beaucoup de chance puisque nous avons trouvé 3 hébergements ! Un sur Chicago, un sur Memphis et le dernier à proximité de la Nouvelle-Orléans. Une vraie économie qui nous a permis de profiter un maximum du séjour.

Si nous avons vraiment beaucoup aimé ce voyage, avec le recul, nous l’aurions fait différemment. Je vais vous en parler juste en-dessous mais sachez qu’à la différence de certaines « influenceuses » qui se disent blogueuses voyage (dont je tairais le nom ! ) qui ont certes beaucoup de followers mais qui ne préparent pas leurs voyages, se contentent d’aller là où on les emmène et ne postent que des choses qui font rêver, inaccessibles pour une grande partie d’entre nous, je préfère largement l’authenticité, la découverte. Le road-trip n’est pas une science exact et si vous pouvez faire le même voyage que nous, mais en mieux alors banco !

Préparatifs avant le départ et budget à prévoir

La première chose à faire pour ce séjour est de savoir ce que vous avez envie de faire et de voir ! Plutôt des balades dans la nature, des visites de grandes villes, découvrir le whisky, la country, les voitures de sport, le blues ? Vous voyez, suivant les goûts, les passions de chacun, votre voyage sera différent et il est important que chacun y trouve son bonheur.

La seconde chose est d’arrêter votre budget. Car cela va également avoir une incidence.

Ayez à l’esprit qu’il s’agit d’un voyage qui reste onéreux. Voici une liste des dépenses sur laquelle vous pouvez vous appuyer :

  • Vol en avion par Aer Lingus : 915 euros par billet Paris/Chicago via Dublin. Nous avons été très agréablement surpris par la compagnie, notamment en raison des places très confortables et du service à bord. L’autre avantage pour les passagers en provenance d’Europe, c’est que l’aéroport international de Dublin permet de faciliter le transit vers les États-Unis. Les passagers peuvent y effectuer les formalités d’entrée aux USA, avec la présence d’un agent de l’immigration américaine, ce qui permet un gain de temps fou à l’arrivée aux États-Unis et de profiter immédiatement du séjour !
  • Hôtel la veille sur Paris : Nous avons trouvé un hôtel avec une chambre pour 4 personnes très bien et accessible pour rejoindre ensuite l’aéroport : 70 euros pour 4 personnes (soit 17 euros par personne environ)
  • Train Nantes / Paris : environ 60 € par personne (billets Prem’s à réserver 4 mois à l’avance)
  • Location de voiture : comptez 700 € environ pour 18 jours de location. Le meilleur tarif pour nous était via le loueur Thrifty mais nous vous conseillons de booker via le site rentalcars.com. Regardez bien les offres proposées car d’autres compagnies (Avis, Dollar…) peuvent être plus intéressantes. Mon conseil, plus vous réservez tôt mieux ce sera car comme je vous l’ai dit plus haut, la période est très demandée du coup, plus il y a de demandes, plus les prix grimpent. Si vous n’avez pas de réseau internet via vos téléphones, si un GPS vous est offert, c’est mieux. Idem pour le conducteur supplémentaire. Il y a beaucoup de route à faire donc c’est un plus d’avoir un conducteur qui peut prendre la route en cas de fatigue passagère, ou de maladie par exemple (être prévoyant :)).
  • Nourriture : nous sommes partis sur une base de 25 € par jour et par personne soit 500 € pour 3 semaines
  • Visites + parking : 150 € par personne environ (un budget qui varie suivant vos envies)
  • Hôtels sur la route : 70 euros environ (soit 80 dollars /nuit) pour une chambre de 4 pers.
  • Essence : prévoir une dizaine de plein à 30 dollars soit 250 € à diviser par le nombre de personnes dans la voiture
  • Shopping : perso j’avais prévu 300 € soit 350 dollars

Soit un total autour de 2230 euros par personne. Onéreux c’est vrai, mais malgré tout moins cher que si vous partez en voyage organisé, qui sont plutôt autour de 4000 euros minimum les 21 jours. Merci l’échange de maisons !

Comme je vous le disais plus haut, voici l’itinéraire que nous avons choisi : une boucle de Chicago à la Nouvelle Orléans. Vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, cela représente au total près de 3900 kilomètres si l’on compte les sorties que nous avons fait à proximité, pour aller dans les bayous par exemple en Louisiane. Même si nous avions 3 semaines de voyage, cela reste beaucoup de route, qui selon nous n’en valent pas la peine.

Si encore le chemin était joli, les paysages incroyables et dépaysants.. mais non. Du coup, à refaire, nous vous conseillons vraiment de ne pas faire la boucle. D’arriver à Chicago ou la Nouvelle Orléans et de repartir de l’autre ville. L’occasion de profiter un peu plus des endroits que nous avons adoré.

3 semaines sur la route du blues entre Chicago et la Nouvelle Orléans | Jupette & Salopette

Une fois les souhaits et le budget identifiés, voici la check-list des choses à ne pas oublier avant votre départ :

  • Avoir votre passeport en règle,
  • Faire une demande d’ESTA via le site officiel,
  • Prévoir de changer vos euros en dollars et/ou faire le virement vers votre appli Revolut (j’en ai parlé dans mon article sur New York pour la gestion du budget, très pratique !). A savoir : prévoir également de la monnaie à votre arrivée sur Chicago pour les distributeurs de cartes de métro, il faut l’appoint 🙁 
  • Réservez sur internet vos hôtels sur la route, pratique et moins galère que de faire du chemin sans être sûrs d’avoir une chambre au final.
  • Faire un road-book du séjour pour ne rien oublier, surtout qu’il y a certaines journées avec beaucoup de temps de route.
  • Prévoir des jeux de cartes ou autres pour ne pas s’ennuyer pendant les trajets 🙂

Dans ma valise

Pour 3 semaines de voyage, nous avions chacun le droit à un bagage en soute d’une vingtaine de kilos max et un sac en cabine. Avant de choisir vos vêtements, voici les incontournables que vous devrez absolument avoir dans votre valise. Ensuite vous pourrez compléter avec vos fringues et vos chaussures :

  • Un adaptateur pour les prises électriques américaines qui ne sont pas les mêmes qu’en France,
  • Deux grandes bouteilles thermos pour garder votre eau fraîche (il fait chaud, du coup c’est bien agréable de boire frais),
  • Une crème solaire, des lunettes de soleil, un maillot de bain et une serviette,
  • Une casquette, un bob ou des bandanas, obligatoires pour se protéger du soleil et de la chaleur,
  • Un pull pour les restaurants avec de la clim toujours trop froide !
  • Pour la photo, j’ai voyagé avec deux objectifs : un 50 mm et mon 18-105, hyper pratique et polyvalent, un trépied pour les photos de famille, 2 cartes mémoires et 2 batteries.

Sur la route du Blues : Chicago, l’irrésistible

Nous démarrons notre road-trip par une petite semaine à Chicago. Une amie nous avait dit, lorsque nous lui avions annoncé notre voyage : « Vous allez adorer Chicago ! C’est ma ville coup de cœur, devant New York« . J’étais donc très impatiente de me faire moi-même mon idée.

De prime abord, Chicago a mauvaise réputation. Si la ville de Barack Obama tente désespérément de se débarrasser de sa réputation de “capitale du crime”, elle y arrive, mais très lentement. Aujourd’hui, Chicago reste l’une des villes les plus violentes des Etats-Unis : en 2018, elle a encore totalisé plus de meurtres que Los Angeles et New York réunis ! Il faut rappeler que sa triste réputation de ville « sans foi ni loi » est due notamment au fait qu’ Al Capone, personnage le plus emblématique de l’essor du crime organisé aux États-Unis durant la Prohibition des années 20, y a vécu et développé le trafics d’alcool, les paris clandestins, le proxénétisme et les règlements de comptes sanglants.

Pour continuer dans la partie histoire, et notamment comprendre pourquoi Chicago est une étape essentielle de la route du blues, il faut savoir que le Chicago blues est une forme de blues très populaire aux States dans les années 50 et 60, qui s’est développée à Chicago par l’ajout d’instruments comme la guitare électrique. Pas étonnant que le Chicago blues a eu une large influence sur le rock ‘n’ roll.

Voilà pour l’histoire, place maintenant à mon ressenti. Eh bien rassurez-vous, à aucun moment nous nous sommes sentis en insécurité dans la ville. Au contraire, nous avons pris énormément de plaisir à flâner dans les différents quartiers. Et pour avoir fait les deux autres villes les plus peuplées d’Amérique avant Chicago : New York et Los Angeles, je peux vous assurer qu’elle n’est pas ce que l’on dit d’elle.

Les points forts qui font de Chicago l’une de mes villes favorites des Etats-Unis :

  • Sa situation près du lac Michigan
  • Ses quartiers sympas à découvrir à pied, en métro ou en vélo
  • Son architecture incroyable
  • La Chicago River qui sillonne entre les buildings

Nous avons la chance d’avoir trouvé un logement sur home exchange. Une grande et belle maison située dans le quartier de Old Town. Parfaite car située dans une rue très résidentielle à proximité d’un métro et de supermarchés.

Pour rejoindre notre maison depuis l’aéroport O’Hare de Chicago (25 km) environ, nous avons privilégié l’option la moins onéreuse : le métro. Il est assez facile à prendre puisque l’aéroport possède son propre arrêt de métro (sur la ligne bleue). Pour 5$/adulte et 0,75$/enfant, vous vous retrouvez au cœur de Chicago en une quarantaine de minutes. Avec des métros toutes les 10 minutes, qui circulent tous les jours et 24h/24, c’est l’idéal.

Maintenant, si vous n’aimez pas la foule, et que vous avez réservé dans un hôtel, alors vous avez la possibilité de le rejoindre via le service Go airport express. Il s’agit d’un service de navette collectif. Pour environ 35$/personne, vous décidez de votre arrêt. La navette vous emmènera où vous souhaitez.

Les 10 immanquables à faire ou à voir pendant votre séjour

Selon le temps dont vous disposez, vos goûts et vos envies, vous pourrez choisir de faire quelques uns de ces coups de cœur que j’ai eu pendant notre semaine à Chicago.

Chicago | Jupette & Salopette

1. Quartier du loop : prendre un bol d’air au Millenium Park

Si vous êtes amateur de photo et de lieux moins touristiques, je vous conseille, pour mieux profiter du parc, de venir tôt. La luminosité est vraiment très belle et pour aller shooter le Cloud Gate, aussi surnommé « the Bean », c’est à ce moment là qu’il y a le moins de monde. Cette sculpture en forme de goutte argentée est devenue l’une des attractions de la ville.

Le Cloud Gate de Chicago | Jupette & Salopette
Le Cloud Gate de Chicago | Jupette & Salopette

Après cette découverte, filez vous rafraîchir les pieds (si c’est en été) à la Crown Fountain. Cette oeuvre très originale de l’artiste Jaume Plensa est faite de 2 énormes blocs rectangulaires de 15 m de haut réalisés en brique de verre. Sur chacun de ces blocs défile les visages d’un millier d’habitants de Chicago ayant accepté de participer à ce projet artistique. Aux beaux jours, des jets d’eau jaillissent de la bouche des visages. Étonnant et amusant 🙂

Crown Fountain Chicago | Jupette & Salopette
Crown Fountain Chicago | Jupette & Salopette

Pour le déjeuner ou la fin de soirée, je vous conseille de prendre de quoi pique-niquer et vous rendre vers Pritzker Pavillon. Il s’agit d’un kiosque à musique géant, ouvert sur la pelouse du parc. Avec une acoustique digne d’une salle de spectacle, cet endroit accueille très souvent des concerts gratuits en fin d’après midi de juin à août. Tous les styles musicaux peuvent y être joués et ce qui est vraiment cool, c’est que les répétitions se font souvent en fin de matinée. Un régal pour les oreilles.

Pritzker Pavillon Chicago | Jupette & Salopette

2. Quartier du loop  : admirer les œuvres de l’Art Institute of Chicago

Après ce bon bol d’air pur, direction l’Art Institute of Chicago pour prendre cette fois-ci un bol d’air « frais » avec la clim 🙂 Sans blague, ce musée est vraiment à faire selon moi. C’est tout de même le 2ème plus grand musée des Etat-Unis ! Prévoir 2 heures si vous voulez voir à minima les œuvres phares du musée (Picasso, Miro, ou encore le célèbre tableau de Grant Wood : American Gothic, caractéristique de la culture américaine).

Grant Wood : American Gothic Chicago | Jupette & Salopette

J’ai particulièrement apprécié pour ma part l’exposition dédiée aux artistes contemporains avec les collections phares d’Andy Warhol, Roy Lichtenstein notamment.

Andy warhol Chicago | Jupette & Salopette

3. Quartier du loop : vous faire peur à la Willis Tower

Si vous n’avez pas le vertige et que vous êtes amateurs de sensations fortes, alors je pense que vous allez apprécier de monter au sommet de la plus haute tour de Chicago. Celle-ci s’élève à 442 m ! Un record qu’elle a tenu pendant près de 25 ans avant de se faire détrôner par des tours réalisées au Moyen Orient et en Chine.

L’attraction située au 103ème étage de la tour, le Skydeck, vous propose d’entrer dans un balcon en verre suspendu le long de la tour. De quoi prendre une photo inoubliable, comme suspendu dans le vide 🙂 Seule déception à cela : le prix qui ne vous évitera pas la queue (parfois une heure d’attente) et le fait que vous ne pouvez pas passer le temps que vous souhaitez pour prendre vos photos. Au moins vous êtes prévenus !

Le skydeck Chicago | Jupette & Salopette
Le skydeck Chicago | Jupette & Salopette

Pour terminer dans le loop, n’hésitez pas à vous balader à pied dans les alentours pour découvrir le patrimoine architectural du quartier ou emprunter le métro aérien (la ligne marron par exemple) qui passe au travers les buildings.

Chicago | Jupette & Salopette

4. Goûter les spécialités locales : la pizza deep-fish de Chicago

Qui dit voyage, dit également découvertes culinaires. Pendant ce voyage, Chicago est bien l’un des rares endroits où nous avons pris du plaisir à manger. Certes, ce n’est pas de la haute gastronomie, pourtant la ville est particulièrement réputée pour cela, mais je dois avouer que leur spécialité vaut le détour.

Pour la célèbre pizza avec sa croûte bien épaisse et son fromage aussi coulant que notre aligot, rendez-vous chez l’enseigne Giordano’s. Il y en a un peu partout dans la ville mais je vous conseille si vous le souhaitez l’adresse située sur Belmont Avenue car le quartier est très sympa en soirée. A savoir cependant, il faut patienter au minimum 45 minutes pour avoir vos pizzas donc ne soyez pas surpris par l’attente ! Et puis vous êtes en vacances 🙂

Pizza deep-fish Giordano's Chicago | Jupette & Salopette
Pizza deep-fish Giordano's Chicago | Jupette & Salopette

5. Quartiers Lincoln Park et Old Town : un samedi matin au Lincoln Park zoo

Rien de tel que de profiter du week-end comme les locaux ! Pour cela, il est idéal de passer la matinée autour de Lincoln Park, le plus grand espace vert de ville. Situé sur les rives du lac Michigan, l’endroit est vraiment paisible et agréable à vivre avec ses aires de jeux, ses plans d’eau, ses plages et son zoo (gratuit). Idéal pour se balader et passer un bon moment. Ce qui est pratique et sympa le samedi, c’est qu’il y a un marché, le « green city Market » où vous trouverez des produits bio et frais pour vous faire un bon pique-nique.

Lincoln Park | Jupette & Salopette
Lincoln Park Zoo | Jupette & Salopette
Lincoln Park | Jupette & Salopette

6. Quartiers Golden Coast, Near North et Navy Pier : sortez les maillots, profitez de la plage et des manèges !

Après la matinée au Lincoln Park zoo, vous pourrez digérer en marchant un peu pour rejoindre la Oak Street Beach, une plage artificielle. Vous allez ainsi découvrir le quartier de la « Gold Coast ». Repère des habitants fortunés de Chicago depuis très longtemps, vous ne serez pas étonnés de voir passer des Roll’s Royce ou autres voitures de luxe. Il faut dire que l’emplacement, situé au bord du lac Michigan, est assez parfait pour les résidents des demeures majestueuses qui ont juste quelques pas à faire pour leur footing, retrouver leurs amis sur les terrasses de café ou promener leur chien sur les bords du lac, avec une vue sur la ville très agréable.

Oak Street Beach | Jupette & Salopette
Oak Street Beach | Jupette & Salopette
Oak Street Beach | Jupette & Salopette

En chemin, si cela vous amuse, vous pouvez d’ailleurs passer devant le manoir original d’Hugh Hefner : le fameux « Playboy Mansion ». Acheté en 1959 par le sulfureux rédacteur du magazine, ce manoir sera son premier terrain de jeux (avec une piscine, une salle de cinéma et une grotte) avant qu’il ne déménage en 1974 sur Los Angeles.

Manoir original d'Hugh Hefner | Jupette & Salopette

Pour finir votre soirée, rien de tel que de continuer à longer le lac Michigan pour rejoindre la Navy Pier. L’été, des feux d’artifice sont tirés les samedis vers 22h15. En attendant ce moment, vous pourrez profiter de tout ce que propose cette jetée, qui rappelle celle de Santa Monica, à Los Angeles. Entre son grand complexe récréatif et ses stands en tout genre, ses espaces de restauration et sa grande roue, le lieu est idéal pour se divertir.

Navy Pier Chicago | Jupette & Salopette
Navy Pier Chicago | Jupette & Salopette

7. Quartiers Wicker Park, Bucktown et Ukrainian Village : louez des vélos et empruntez le Trail 606

Rien de tel qu’une matinée ou un après-midi à vélo pour prendre le pouls de certains quartiers. Pour louer des vélos, deux possibilités : soit trouver un loueur, vous en avez un à proximité de Navy Pier : Bobby’s Bike Hike, soit prendre des vélos en libre service. Nous avions une station près de Lincoln park, à proximité de notre maison.

A partir de là, vous pouvez rejoindre le Trail 606. Il s’agit d’une promenade aménagée sur une ancienne voie de chemin de fer aérienne. Longue de 4 kilomètres environ, vous allez pouvoir voir tranquillement les usines et les quartiers différents les uns des autres : certains plus industriels, plus culturels ou plus tournés business.

Balade en vélo Chicago | Jupette & Salopette
Balade en vélo sur la trail 606 Chicago | Jupette & Salopette

Après le trail 606, n’hésitez pas à vous diriger vers Humboldt Park, très joli et très calme avant le retour vers Wicker Park pour une pause goûter.

Balade en vélo Chicago | Jupette & Salopette

Pour déguster de bons donuts, je vous conseille de filer chez Stan’s Donuts, qui fait visiblement les meilleurs de Chicago 🙂 Moi qui préfère largement les cookies, ils sont également à tomber !

Stan's Donuts | Jupette & Salopette
Stan's Donuts | Jupette & Salopette

8. Quartiers Lake View et Wrigleyville : pour faire la fête et voir un match de baseball

Si vous êtes un amateur de la culture américaine, alors vous savez que Chicago est la ville idéale pour se faire un match de baseball ou de basketball. La saison NBA étant terminée pendant l’été, il n’était pas possible de voir un match des Bulls. En revanche, la saison de baseball est encore ouverte et les tarifs sont plus attractifs alors rien que pour l’ambiance bière et hot-dogs, cela peut être fun d’assister à un match.

Pour cela, je vous conseille d’aller visiter le légendaire stade de Wrigley Field. C’est là qu’évoluent les célèbres Cubs de Chicago.

Chicago Cubs | Jupette & Salopette
Chicago Cubs | Jupette & Salopette

Tout autour, Wrigleyville et Boystown, sont très animés. A savoir d’ailleurs, le quartier se réveille assez tard le matin 🙂 Les commerces ouvrent leurs portes vers 11h00. Boystown porte bien son nom puisqu’il s’agit du quartier gay de Chicago. Comme Castro Street dans San Francisco, vous ne serez pas surpris de voir flotter les drapeaux arc-en-ciel au-dessus des échoppes ou les passages piétons colorés.

Chance pour nous, nous sommes tombés au moment du « Northalsted Market Days« , un festival annuel de type Gay Pride sur deux jours qui rassemble plus de 300 000 personnes. Très fun à faire et une ambiance bon enfant (avec des ados c’est mieux que de jeunes enfants… :))

Boystown | Jupette & Salopette

Boystown | Jupette & Salopette
Boystown | Jupette & Salopette
Boystown | Jupette & Salopette

9. Quartier Pilsen : pour la culture mexicaine et le street art

Situé dans le secteur de Lower West Side, Pilsen est un quartier à forte concentration mexicaine. Pas étonnant de trouver à cet endroit le musée national d’art mexicain (National Museum of Mexican Art) que j’ai trouvé vraiment très intéressant. Cela m’a vraiment donné envie d’aller découvrir ce pays et sa culture, ce que nous ferons pendant le tour du monde.

Quartier Pilsen | Jupette & Salopette
National Museum of Mexican Art | Jupette & Salopette
National Museum of Mexican Art | Jupette & Salopette

Et si vous avez lu mes autres articles voyages, vous savez donc que j’ai une vraie passion pour le street art. Et s’il y a un endroit à Chicago où il y a de très jolies fresques murales, c’est dans le quartier de Pilsen. Pour les voir, il faudra aller sur la 16th.

Street Art Pilsen | Jupette & Salopette
Street Art Pilsen | Jupette & Salopette
Street Art Pilsen | Jupette & Salopette
Street Art Pilsen | Jupette & Salopette

10. Faire un tour en pays Amish, à Shipshewana

Si comme moi vous avez été marqué par le film Witness avec Harrison Ford alors vous allez forcément avoir envie d’aller voir de vos propres yeux la communauté Amish.

Car s’il existe des communautés Amish dans plus de 30 états aux Etats-Unis, l’Indiana est sûrement un de ceux qui en recense le plus. Ainsi, plus de 50 000 Amish habitent à seulement 2 heures de Chicago.

Vous ne savez pas qui sont les Amish ??

Les Amish sont les membres d’une communauté religieuse fondée à la fin du 17ème siècle par Jakob Amman (qui donnera le nom “Amish”). Venant à la base des pays germanophones (de Suisse et d’Alsace), l’immense majorité de cette communauté réside aujourd’hui en Amérique du Nord.

« Tu ne te conformeras point à ce monde qui t’entoure »

C’est la règle amish de base. Ils sont organisés en communautés rurales plus ou moins autarciques. Certains amish du vieil ordre rejettent l’électricité, l’automobile ou le téléphone personnel. Leur règle de vie, appelée Ordnung, les oblige à ne pas se conformer au monde actuel avec les dernières technologies. Elle encourage plutôt les valeurs d’humilité, de simplicité. C’est aussi lui qui codifie leurs célèbres tenues vestimentaires, très rudimentaires.

  • Les Amish utilisent des calèches tirées par des chevaux pour se déplacer.
  • Ils confectionnent eux-mêmes leurs vêtements,
  • Ils cultivent leurs propres fruits et légumes, dont une partie est revendue dans les circuits agro-alimentaires classiques. Les américains apprécient tout particulièrement leurs produits, reconnus comme naturels et bio.
  • Au-delà de l’agriculture, les Amish produisent par exemple des meubles ou des jouets en bois.

Pays Amish, à Shipshewana | Jupette & Salopette   Pays Amish, à Shipshewana | Jupette & Salopette
Pays Amish, à Shipshewana | Jupette & Salopette Pays Amish, à Shipshewana | Jupette & Salopette
Pays Amish, à Shipshewana | Jupette & Salopette

CONSEILS PRATIQUES POUR Y ALLER :

  • Evitez le dimanche car les Amish ne travaillent pas cette journée là
  • Venez également assez tôt car les magasins ferment vers 17h00
  • N’hésitez pas à vous perdre dans la campagne alentour de Shipshewana, vous pourrez apercevoir les maisons Amish
  • Passez également chez Yoder Popcorn, très sympa et bon pour les gourmands
  • Attention lorsque vous sortirez de Chicago, n’empruntez pas la 90 Express si vous n’avez pas pris de badge d’accès pour les péages avec la location de voiture sinon vous risquez de payer une amende 🙂

Voilà, vous savez tout sur Chicago, j’espère que cela vous a donné envie de découvrir cette ville. Place maintenant à la suite du séjour sur la route du blues avec Memphis et Nashville, les deux villes phares du Tennessee ! Des villes chargées d’histoire, riches pour les fans d’Elvis, de musique country ou ceux qui souhaitent marcher sur les pas de Martin Luther King.

À très bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This