Jupette & Salopette | Blog, mode, lifestyle et voyage d'une pipelette en basketsFacebook | Jupette & SalopetteTwitter | Jupette & SalopetteInstagram | Jupette & SalopetteHellocoton | Jupette & SalopetteSnapchat | Jupette & Salopette

La vie nous réserve de jolies surprises. Par exemple, cette rencontre avec une chouette nana, talentueuse et inspirante. Comme sur le blog j’aime vous partager mes coups de cœur et mes rencontres pleines de positive attitude, j’ai eu envie de vous raconter l’histoire de Morgane, une Nantaise bientôt trentenaire, qui vient de se lancer dans l’entreprenariat en créant « Owy Lingerie« . Dans la lignée de mon article sur comment faire les soldes autrement, la découverte du projet de Morgane m’a fait tilt ! Et je crois vraiment qu’il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous 🙂

Rencontre avec Morgane Quirion

Morgane Quirion de Owy Lingerie | Jupette & Salopette

Crédit photo : Alexis

Morgane, peux-tu nous parler de ta formation et tes jobs avant la création de Owy Lingerie ?

À l’époque de l’école, j’étais plutôt dissipée, un peu rebelle, j’avais du mal à tenir toute la journée sur une chaise. Je n’ai pas eu mon bac, mais je n’en ai jamais voulu : il fallait que je fasse quelque chose de mes mains ! J’ai passé un CAP et un Brevet des Métiers d’Art en Reliure-Dorure. J’ai ensuite progressé dans l’univers des musées, en conservation préventive, où je me suis occupée de l’entretien des œuvres et de leur montage en expositions, notamment à Paris (Centre Pompidou, Musée du Quai Branly, Conservatoire Chanel, etc). C’était passionnant !

Du coup, il s’agit d’une totale reconversion ! Il fallait oser et être sacrément « culottée »…. Mais au fait, pourquoi les culottes ?!

J’ai toujours adoré la lingerie ! Sous toutes ses formes d’ailleurs. Je suis une grande collectionneuse depuis l’adolescence 🙂 Et pourtant devant mon tiroir à culottes, chaque matin j’avais quand même l’impression d’avoir à faire un choix crucial : « bon alors aujourd’hui : sexy ou confort ? ». Aucun dessous, entre la belle dentelle et le bon vieux slip-doudou ne me permettait de me sentir à la fois complètement à l’aise et jolie.

J’ai alors pris des cours de couture pour fabriquer mes propres dessous.

As-tu été aidée pour la création de ta société ? Si oui, par qui ?

J’ai été très aidée oui !

À Nantes, je suis accompagnée depuis le départ par la Boutique de Gestion des Entrepreneurs (BGE), grâce à qui j’ai acquis et mis en application toute la méthodologie d’un projet d’entreprise jusqu’à sa création. J’ai aussi été formée et accompagnée par Pascale BERENI, couturière-modéliste et créatrice de talent au sein de l’association Re-Act, avec qui nous avons élaboré de A à Z la première collection de dessous Owy.

La Social Cup a aussi été un réel tremplin qui m’a apporté de la visibilité et une énorme dose de confiance ! Aller jusqu’en finale de la finale, je n’y croyais pas..

Il y a énormément de gens qui gravitent autour d’un projet dans le textile, même si je suis seule à le porter, je ne répéterais jamais assez que nous avons été très nombreux à participer à sa création.

Peux-tu me présenter Owy Lingerie en quelques mots ?

Owy est une ligne de lingerie 100% positive, écologique et artistique !

Elle s’adresse à toutes les femmes qui ne veulent plus choisir entre confort et esthétique ; Owy réinvente le basique coton, en lui donnant une allure tendance.

La belle découverte : Owy Lingerie | Jupette & Salopette

Crédit photo : Marie-Noël Gilles

Les collections saisonnières sont élaborées en collaboration avec des artistes et artisans locaux.

Owy porte aussi des valeurs fortes de solidarité, puisque les dessous sont confectionnés localement, en valorisant le travail de personnes en chantiers d’insertion.

Nos culottes sont fabriquées à partir de fibre de coton recyclée : en utilisant les rejets textiles issus des chutes de confection et de seconde main, on broie le tout pour en faire un nouveau fil, puis un nouveau tissus. Cette méthode est entièrement écologique et ne requiert aucune nouvelle culture de coton ni aucun traitement chimique : on économise alors plus de 800 litres d’eau par culotte !

Owy Lingerie : Oh oui à une lingerie positive, écologique et artistique ! | Jupette & Salopette

Crédit photo : Marie-Noël Gilles

Quand va-t-on pouvoir acheter nos premières culottes ?! D’autres produits à suivre pour étoffer la gamme ?

Ne dit-on pas « en mai, fais-ce qu’il te plaît ? »…

Plus sérieusement, pour le lancement d’Owy, je pense miser sur une commercialisation en septembre mais il y aura sans doute une campagne de financement participatif en amont, probablement en mai pour commencer. Les ventes se feront via un site internet marchand qui est en construction. Owy aura aussi des stands sur des événements thématiques (salons, marchés de créateurs, festivals, pop-up stores, etc…). En attendant, si les filles veulent suivre mon projet, rendez-vous sur ma page Facebook où je donne toutes les actualités !

Après les culottes, j’aimerais proposer des brassières, des bodys et aussi pourquoi pas pouvoir m’adresser aux hommes 🙂

Si tu avais un conseil pour les jeunes filles qui ont des projets comme toi ?

Restez authentiques, ayez confiance en vous, enfilez vos culottes et soulevez les barrières !

 

Alors les filles, vous avez kiffé cette nana ?! Oui ? Alors vous allez également adorer les deux prochaines que je vais vous présenter dans un nouvel article : Nathalie & Clémentine, les créatrices du « Club Culotté » 🙂

J’avais évoqué toutes ces chouettes GIRLS dans ma chronique Hit West « les tendances de Claudie » qui avait été diffusée à la veille de la Journée Internationale des Femmes ! #GirlPower.

Je vous dit à très bientôt pour de nouvelles histoires et voyages 🙂

Pin It on Pinterest

Share This