Jupette & Salopette | Blog, mode, lifestyle et voyage d'une pipelette en basketsFacebook | Jupette & SalopetteTwitter | Jupette & SalopetteInstagram | Jupette & SalopetteHellocoton | Jupette & SalopetteSnapchat | Jupette & Salopette

Coucou les bichettes,

Vous trouverez ci-dessous la suite de mon premier article sur notre séjour au Maroc intitulé : Le Maroc de Fès à Rabat : partie 1. Vous découvrirez ici l’arrivée à Meknès et notre balade dans la ville.

Déjà, ce que je peux vous dire sur Meknès, c’est que je l’ai trouvée très différente de Fès et Rabat. Même s’il s’agit également d’une ville impériale, elle m’a moins séduite, peut-être parce qu’elle est moins entretenue que les deux autres, alors qu’elle a un vrai potentiel, malgré son côté plus traditionnel et typique.

Meknès et sa célèbre porte Bab Mansour

A notre arrivée en gare de Meknès, nous avons emprunté un grand taxi pour rejoindre notre hôtel, proche de la porte Bab Mansour. Pour faire la différence entre les grands taxis et les petits taxis : leur couleur  ! Les petits taxis sont souvent de couleur : rouge, bleu, jaune selon les villes. Ils n’acceptent pas plus de trois touristes dans leur voiture, c’est la règle au Maroc. Les grands taxis eux sont blancs. Vous pouvez les emprunter avec d’autres touristes, pour des distances plus longues.

Le Maroc de Fès à Rabat : partie 2 | Jupette & Salopette

Le Maroc de Fès à Rabat : partie 2 | Jupette & Salopette

Cinquième ville du Maroc, Meknès est une cité lumineuse, où les grands espaces sont rois : de larges perspectives, des bâtiments immenses… pas étonnant d’ailleurs que Meknès est souvent été surnommée « le Versailles marocain ».

Une fois nos valises déposées à l’hôtel, nous avons choisi d’aller visiter deux sites : Le Palais El Mansour et la prison de Kara.

Le Palais El Mansour est un vestige imposant de l’histoire de Meknès. Il associe à ses fonctions de tour de guet et de bastion, celles d’un dépôt d’armement, d’un réservoir de grains et celle d’une demeure princière. Le guide qui nous a accueilli à l’entrée nous a fait une visite simple mais efficace. Prenez le temps de monter en haut du Palais pour découvrir les vestiges de ce monument qui mériterait d’être classé pour être mieux entretenu.

Le Maroc de Fès à Rabat : partie 2 | Jupette & Salopette

La prison de Kara, quant à elle, se visite très rapidement. Il s’agit simplement d’une galerie souterraine construite comme un labyrinthe. Fondée lors du règne du sultan Moulay Ismaïl (1672-1727), premier de la dynastie alaouite à prendre le pouvoir au Maroc, cette prison pouvait renfermer jusqu’à 40 000 détenus ! Le peu de lumière nous permet d’imaginer aisément la vie de ces prisonniers..

Le Maroc de Fès à Rabat : partie 2 | Jupette & Salopette

Après ces visites, nous avons fait une pause sur la grande place de la porte Bab Mansour. Au programme : thé vert et Coca-Cola, aux couleurs du pays 🙂 Attention, si vous souhaitez manger à proximité, direction le restaurant panoramique situé au-dessus de la place. Le rapport qualité-prix est bon mais surtout évitez les restaurants sur la place, où l’hygiène et la qualité de la nourriture laissent clairement à désirer…

Le Maroc de Fès à Rabat : partie 2 | Jupette & Salopette

Au bout de la place, l’entrée de la médina vous tend les bras.

Attention, il est très facile de se perdre dans les dédales de ces ruelles. Longue de quelques kilomètres, la médina vous propose là-encore l’artisanat typique du pays.

A ne pas manquer dans la médina : la médersa Bou Inania.
C’est l’une des plus anciennes écoles théologiques du royaume. La médersa Bou Inania de Meknès, construite sous la dynastie des Mérinides au 14e siècle, est un véritable joyau architectural. Bâtie en plein milieu de la médina de Meknès, l’école porte le nom de celui qui a commandé son édification, le sultan Abou Inan Faris (1348-1358).

Le Maroc de Fès à Rabat : partie 2 | Jupette & Salopette

Pour les souvenirs, préférez Fès ou Rabat. D’ailleurs je vous propose tout de suite de passer à la dernière étape de notre voyage ! On reprend le train et je vous emmène vers le dernière article  : le Maroc de Fès à Rabat : partie 3.

Pin It on Pinterest

Share This